Rencontrer Alê Kali fut un contact immédiat de premier degré : AMOUR. J’ai tout de suite senti auprès d’elle une forte sonorité, de qualité rare, propre à celle qui arrive déjà avec l’âme prête. Comme une parfaite iaô, Alê soigne bien le présent que Dieu lui a donné. Elle chante avec asé, révérence et gratitude. Elle suit son orí avec fierté.

 

Alê rime avec dendê, elle est le piment doux, qui brûle dans le miel. Elle a l’entêtement de ceux qui connaissent la valeur majeure du neuf. Elle se promène avec intimité à travers tous les rythmes et sons, et fait sa sauce musicale pleine de ginga et d’énergie. C’est du swing.

 

Le talent d’Alê conjugue une immense délicatesse avec la certitude du guerrier. Elle vient DA BAHIA, avec tous ce que cela entraîne, et ses musiciens nous transmettent son message brillamment. Alê est Afrique et elle est contemporaine. Elle est racine et modernité.  Sa musique est miel et fantaisie, aventure et nouveauté. Alê est la fleur-courage, qui distribue, généreuse, toute la beauté et l’enchantement qu’elle ressent.

 

Et maintenant, pour nous tous, Alê Kali en disque : un vrai bijou.

        

par Sonya Prazeres, compositrice

 

 

glossaire des mots en yorubà:

 

 

iaô (iawò) – 'fils de saint', dans le candomblé
asé – énergie
orí - tête-cœur, la lumière de l’esprit qui illumine le destin
ginga – dança, swing, groove
dendê - huile de palme cru, de couleur rouge, utilisé dans la gastronomie et les rites religieux afro-brésiliens